Dans les yeux de Florence

UN CAUCHEMAR SANS FIN

Ecrit et réalisé par Joëlle Oosterlinck et Florence Cassez / 52’ / Collection Dans les yeux de Florence / Planète + CI / 2016.

Brahim El Jabri a passé 13 ans en prison pour un homicide qu’il n’a pas commis.

Il a été officiellement innocenté par la justice française mais le chemin a été long, très long…plusieurs demandes de révision, un témoin qui se rétracte, un ADN qui parle après des années et finalement les deux vrais meurtriers arrêtés.

« Un cauchemar sans fin » raconte l’histoire d’un mauvais innocent. Il raconte l’acharnement d’un homme pour obtenir un miracle judiciaire et l’acharnement de la justice pour sauvegarder sa légitimité. Car l’histoire de Brahim el Jabri raconte les défaillances d’une institution qui refuse de se dédire et préfère transiger avec l’esprit de justice jusqu’au bout, jusqu’à la réhabilitation et l’indemnisation.

Car aujourd’hui Brahim est libre mais il doit continuer de se battre au quotidien pour avoir le droit de rester en France, de survivre, de travailler, de fonder une famille, de rattraper les 13 ans d’une vie confisquée.

UN MENSONGE DÉVASTATEUR

Ecrit et réalisé par Richard Berthollet et Florence Cassez / 52’ / Collection Dans les yeux de Florence / Planète + CI / 2016

« L’affaire Iacono » c’est l’histoire de trois hommes liés par le sang et la détestation.
Un triangle familial formé par un grand-père, un père, un fils. Un triangle de haine traversé par une sombre histoire de pédophilie présumée racontée en juillet 2000 par un enfant mal dans sa famille, déchiré entre un père et un grand-père qui se haïssent à distance.
Le grand-père, c’est Christian Iacono, aujourd’hui 80 ans, ex-maire LR de Vence. Seul suspect, il sera le seul coupable. Sans les rétractations de son petit-fils, Christian Iacono serait encore en prison. Il est aujourd’hui le 11ème acquitté par une cour de révision de l’histoire.

Si « l’affaire Iacono » est belle et bien finie, ses stigmates sont ineffaçables. C’est tout l’enjeu de ce film : une plongée dans les abîmes de l’âme après le passage de l’injustice.

UNE RÉHABILITATION AU GOÛT AMER

Ecrit et réalisé par Ketty Rios Palma et Florence Cassez / 52’ / Collection Dans les yeux de Florence / Planète + CI / 2016

En février 2000, Emilie, 14 ans, fille des voisins de Loïc Sécher, s’ouvre les veines. A ses parents et professeurs, elle dit avoir été violée. «Qui ?» Pas de réponse. Les parents pensent à Sécher. «C’est Loïc ?», demande-t-on à Emilie. «Oui», finit-elle par souffler. La vie de Loïc Sécher bascule à cet instant: il est interpellé, mis en examen et placé en détention provisoire à Nantes pour le viol de sa voisine. Il nie les faits. Pourtant, en décembre 2003, l’homme est condamné à 16 ans de réclusion criminelle pour viol, tentatives de viol et agressions sexuelles sur mineure. Il est incarcéré à Nantes. Puis en avril 2008, Émilie, devenue majeure, se rétracte affirmant que Loïc Sécher est « innocent et qu’elle ne supporte plus de le voir en prison ». En juin 2011, s’ouvre un nouveau procès qui innocentera définitivement Loïc Sécher.

« Une réhabilitation au goût amer » raconte comment un homme enfermé, violenté, privé de tout jusqu’à l’affection des siens, venus eux aussi à le croire coupable, se reconstruit aujourd’hui.

UN INNOCENT TROP CONFIANT

Ecrit et réalisé par Ketty Rios Palma et Florence Cassez / 52’ / Collection Dans les yeux de Florence / Planète + CI / 2016

L’histoire de Jean-Louis Muller est celle d’un homme accusé à tort du meurtre de son épouse. Tout commence le 8 novembre 1999. Ce jour-là, Brigitte, son épouse et mère de ses deux fils, se suicide. Jean-Louis Muller, médecin, et ses 2 enfants commencent leur deuil et tentent de se reconstruire. Mais deux ans après les faits, les policiers frappent à leur porte. L’enquête a été ré-ouverte suite à un dépôt de plainte des parents de Brigitte : Jean-Louis Muller est accusé du meurtre de sa femme. Il sera reconnu coupable deux fois et condamné à 20 ans de prison par une Justice qui lui refuse un droit fondamental, celui de la reconstitution.

« Un innocent trop confiant » retrace le long parcours judiciaire de cet homme et nous montre les dommages de ces 13 années de cauchemar pour lui et ses proches.

Partagez :

Job Details

Portfolio Item comes with additional descrition & details fields. Descritpion field supports shortcodes and some allowed HTML like: Links, Blod Texts Paragraphs and etc. All details below are added from your dashboard, for each post individually. Proin pulvinar bibendum nisi ut luctus. Lorem ipsum ligula molestie ultricies fringilla nostra fermentum aenean, mauris dictum curabitur vel taciti ad euismod purus, ut sollicitudin eu semper luctus quisque ligula.